Quelle puissance pour quelle résistance ?

1525
Partager :

Pour vapoter, la puissance doit être proportionnelle à la résistance. C’est ce qui va permettre d’avoir une meilleure utilisation. Si vous vous posez la question de savoir quelle puissance idéal pour une résistance, ceci peut vous aider. Il s’agit d’un condensé d’information spécialement conçue dédié à la puissance de la résistance.

La meilleure puissance pour la résistance

Avant tout, vous devez savoir que la puissance de votre cigarette dépend de l’utilisation que vous prévoyez en faire. La tête de l’atomiseur est composée de 2 essentiels. Il s’agit de la plage d’utilisation et de la valeur en omh. La plage d’utilisation s’exprime en watt et se voit lié à l’impédance de la résistance. Elle est en outre adaptée lorsque vous désirez faire un bon réglage des Watts de votre cigarette électronique. Retenez qu’il est très important de respecter la puissance de la résistance. Cela évite en effet le dry hit. Cela permet aussi d’avoir un meilleur rendu en ce qui concerne les saveurs et la vapeur.

A voir aussi : Comment fonctionne les aides de l'ANAH ?

Le nombre de Watt convenable pour la valeur de l’atomiseur

La plage de puissance d’une résistance se définit en fonction de sa valeur exprimée en ohm. Plus cette dernière est basse et plus l’e-cigarette va offrir ses meilleures performances. Vous pouvez vous servir de la liste standard de la valeur et des Watts. Ainsi, pour plus de 1,5 ohm, la puissance doit être entre 1 et 10 Watts. Pour 1 ohm, elle doit être réglée entre 10 et 15 Watts tandis que pour 0,5 ohm, elle varie entre 15 et 35 watts. Lorsque la valeur se situe entre 0,5 et 0,3 ohm, la puissance oscille entre 20 et 60 Watts. Lorsque la valeur est en dessous de 0,15 ohm, la puissance doit encore plus augmenter. Elle peut alors varier de 20 à 100 watts.

La puissance en fonction du type de vapotage

Le type de vapotage détermine aussi la fonction à accorder à la résistance. A cet effet, lorsque vous faites de la vape MTL, la consommation ne sera pas la même que si vous préférez la vape DL. Le MTL est une inhalation directe pendant que le DL est plutôt directe. Au cours de la vape MTL, plus l’airflow reste ouvert et plus la puissance de la résistance est élevée. C’est ce qui permet d’avoir beaucoup de vapeur en bouche ainsi que plus de saveur et de sensation.

A voir aussi : Comment vendre un monte-escalier d'occasion ?

La bonne puissance pour du vapotage MTL

Lorsque vous décidez de vapoter en MTl, vous n’avez pas besoin de beaucoup de puissance. Plus la vapeur est : serrée et plus la résistance est faible. Par exemple, la résistance Zenith de 0,8 ohm utilise une plage de puissance assez faible. Elle varie en effet entre 15 et 18 Watts. La puissance de la batterie du clearomiseur quant à lui varie entre 20 et 30 Watts. Il reste donc très recommandé lorsque vous faites de la vape MTL.

La bonne puissance pour la vape DL

Comme vous le savez déjà, plus l’inhalation est directe et plus la résistance ne nécessite pas une très grande puissance. Vous pouvez alors utiliser un wattage plutôt bas avec un atomiseur subohm. Retenez que ce type de résistance à une plage de puissance assez large. Ici, pour une meilleure expérience de vapotage, la batterie doit avoir un ampérage tout autant élevé avec un minimum de, 25 A.

Le mode wattage variable

Le mode de wattage variable est adaptée pour régler la puissance de l résistance en fonction du type de vapotage. Il s’agit d’une fonctionnalité qui est intégrée sur la plupart des e-cigarettes. Ainsi, n fonction de la valeur de la résistance, vous pouvez adapter le Watt. La puissance de la batterie peut alors être ajustée en toute sécurité tout en continuant à offrir un meilleur confort de vape. Il suffit d’entrer les bonnes données pour ce faire. Ainsi, tout au long de l’utilisation, ces valeurs ne seront pas dépasser. Vous pouvez décider de les augmenter vous-même afin de bénéficier d’un meilleur vapotage. Aussi, le mode wattage variable s’accompagne quelques fois d’une  fonctionnalité voltage variable. Son réglage va dépendre de la valeur ohm de la résistance.

La puissance idéale pour les résistances reconstructibles

Les résistances reconstructibles offrent une grande flexibilité en termes de puissance et les possibilités sont nombreuses. La puissance idéale pour les résistances reconstructibles varie selon le type de fil utilisé et du nombre de spires installées sur votre atomiseur reconstructible. En général, pour des fils classiques tels que le Kanthal ou l’acier inoxydable (SS), la plage de puissance recommandée est généralement comprise entre 20 et 80 watts.

Si vous utilisez un fil plus avancé comme le nickel (Ni) ou le titane (Ti), alors il faut être très vigilant avec la température car ils peuvent facilement brûler s’ils sont soumis à une trop forte chaleur. Pour ces types de fils, il est recommandé d’utiliser un contrôle électronique qui permettra d’éviter toute combustion accidentelle.

En ce qui concerne le choix du nombre de spires dans vos montages reconstructibles, cela dépend aussi beaucoup du type d’atomiseur que vous avez choisi ainsi que de vos préférences personnelles en termes de saveurs et de vapeur. Pensez à bien vapoter.

Globalement, trouver la bonne puissance pour sa résistance nécessite donc quelques essais et erreurs afin de découvrir progressivement quelle combinaison fonctionne mieux avec son style personnel de vapotage. Consultez aussi les spécifications techniques fournies par le fabricant afin de tenir compte au maximum des paramètres conseillés avant utilisation.

Les erreurs à éviter lors du réglage de la puissance de sa résistance

Même si régler la puissance de sa résistance peut sembler simple, pensez aux conséquences négatives sur votre expérience de vapotage. Voici quelques erreurs à éviter lors du réglage de la puissance.

Ne pas commencer avec une puissance trop élevée. Si vous êtes novice dans le monde des cigarettes électroniques, commencez toujours par une plage basse et augmentez progressivement jusqu’à trouver le bon équilibre entre saveur et vapeur. Utiliser immédiatement une puissance maximale risque non seulement d’endommager votre matériel mais aussi de brûler instantanément votre coton ou vos coils.

Pensez à bien vérifier que votre résistance a été correctement montée avant chaque utilisation afin d’éviter tout court-circuit ou fuite pouvant endommager votre cigarette électronique ainsi que d’être dangereux pour l’utilisateur. Effectivement, un montage mal réalisé peut générer un excès de chaleur qui pourrait causer des dégâts irrémédiables au niveau du mod.

Il est nécessaire d’être vigilant quant aux signaux envoyés par sa cigarette électronique tels que les goûts brûlés ou les remontées liquides dans le drip-tip lorsqu’on augmente la puissance utilisée. Ces symptômes indiquent souvent qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec le montage ou bien le choix du fil résistif employé.

Il est crucial de prendre en compte tous ces éléments lorsque vous recherchez quelle est la meilleure puissance pour votre résistance. En suivant ces conseils, vous devriez être en mesure d’optimiser votre expérience de vapotage et d’éviter les erreurs qui pourraient compromettre le bon fonctionnement de votre matériel ainsi que la qualité de vape obtenue. Bonne vape !

Partager :