Comment obtenir la majoration pour la vie autonome ?

242
Partager :

L’objectif de l’Increase for Independent Living (MVA) est d’encourager les personnes handicapées à rester chez elles. Il s’agit d’une aide financière qui complète l’AAH. Mais qui peut le réclamer ? Quelles sont les étapes à suivre ? La FMH vous dit tout.

A lire également : Comment savoir si un testament a été fait ?

MVA : Qu’est-ce que c’est ?

La MVA est une prestation forfaitaire mensuelle qui s’ajoute à l’allocation pour adultes handicapés (AAH). Il permet aux personnes handicapées vivant dans un logement de faire face aux dépenses que cela implique. Il couvre les frais d’aménagement de leurs logements (par exemple, l’installation d’un monte-escalier). Pour pouvoir en bénéficier, vous devez remplir certaines conditions liées notamment à votre taux d’invalidité. Le montant de l’augmentation pour la vie autonome s’élève à 104,77 €/mois.

La prestation est versée automatiquement par le Fonds d’allocations familiales (CAF) ou par la Mutualité sociale agricole (MSA) aux assurés couverts par le régime agricole.

Lire également : Quand un héritier refuse de signer la succession ?

Pour remarque La MVA est combinée à l’aide au logement. L’augmentation pour la vie autonome n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu, son montant ne doit donc pas être inscrit sur la déclaration de revenus. La MVA est non transférable et insaisissable.

Qui a droit à l’augmentation pour la vie autonome ?

Pour être en mesure de percevoir la MVA, vous devez remplir les 5 conditions suivantes : — Percevoir l’AAH à taux plein ou en sus d’une pension, d’une pension d’invalidité ou d’une pension d’accident du travail, — justifier un taux d’incapacité d’au moins 80 %, — Vivre dans un logement indépendant, c’est-à-dire un logement qui n’appartient pas à un établissement. Si le bénéficiaire d’un MVA est hébergé par un tiers à son domicile, l’hébergement n’est pas considéré en tant que travailleur indépendant, sauf si la personne qui héberge vit en couple avec le bénéficiaire, — bénéficier d’une aide au logement, — Ne percevez pas de revenus provenant de votre propre activité professionnelle.

À noter Le MVA est une aide permettant l’entretien d’une personne handicapée à domicile. Il ne faut pas le confondre avec l’allocation d’autonomie personnalisée (APA). Ce dernier concerne les personnes en perte d’autonomie et non les personnes handicapées.

Obtenir l’augmentation de la vie autonome : les étapes

Le MVA est payé automatiquement. Il n’y a aucune demande spéciale à faire pour bénéficier de l’augmentation de la vie autonome. Le Fonds d’allocations familiales (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) l’alloue automatiquement et en même temps que l’AAH dès que les conditions sont remplies.

À noter La MVA est payée chaque mois. Si le bénéficiaire est éligible au supplément des ressources AAH accessibles aux personnes en incapacité de travail (179,31 euros) et au supplément pour la vie autonome (104,77 euros), il devra choisir entre les 2 aides. Ils ne sont pas cumulables.

Quelle est la durée du MVA Award ?

Le MVA est décerné pour une période allant de 1 à 5 ans. Si le handicap n’est pas susceptible de développer favorablement, le paiement de la MVA peut être accordé pour une période maximale de 10 ans.

Le versement de l’allocation prend fin le premier jour du mois civil au cours duquel les conditions d’admissibilité ne sont plus remplies : si le bénéficiaire de l’augmentation pour la vie autonome est incarcéré, hospitalisé ou hébergé dans un établissement médico-social pour une période supérieure à 60 jours ; ainsi que s’il reprend une activité professionnelle.

Toutefois, si le bénéficiaire est hospitalisé ou logé dans un établissement médico-social, le paiement de la MVA est garanti jusqu’au premier jour du mois suivant une période de deux mois. Une fois ce délai dépassé, le paiement de la MVA est suspendu. La reprise du paiement est effectuée le premier jour du mois suivant la réalisation des conditions d’attribution de la MVA à nouveau.

Augmentation pour une vie autonome et des ressources supplémentaires

Est-il possible de combiner l’augmentation de la vie autonome et l’augmentation des ressources ? Depuis le 1er décembre 2019, la MVA est la seule prestation versée en plus de l’AAH, le supplément de ressources AAH a été aboli. Seuls les bénéficiaires actuels des Ressources supplémentaires pourront continuer à y avoir droit pendant 10 ans, sous réserve du respect des conditions d’éligibilité.

Est-il possible de combiner l’augmentation pour la vie autonome et le PCH ? En fonction de l’âge du demandeur, l’indemnité d’invalidité (PCH) peut être combinée avec le supplément pour vie autonome.

Je bénéficie d’une augmentation pour vivre de façon autonome : ai-je droit au supplément de santé solidaire (CSS) ? Les bénéficiaires de l’AAH et du MVA peuvent prétendre au Solidarity Health Complementary – CSS (ex-CMU-C et ACS), avec une contribution financière modeste, puisqu’ils ne dépassent pas le plafond des ressources pour recevoir cette aide.

Laudine VINCENT, Rédacteur bénévole.

Partager :