Qui est responsable d’une personne âgée ?

6
Partager :

Une personne âgée est considérée comme indépendante et responsable, sauf si elle est incapable de prendre soin d’elle-même, physiquement et intellectuellement. Dans ce cas, il est essentiel de prendre soin de la dépendance de la personne âgée. Une personne responsable doit être désignée pour prendre en charge la dépendance de la personne âgée. Dans ce cas, qui peut être responsable d’une personne âgée ?

Configurer une personne de confiance

Dans la mesure du possible, avant de devenir totalement dépendante, la personne âgée a la possibilité de désigner une personne de confiance. Dans ce cas, deux possibilités s’offrent à vous :

A découvrir également : Qui hérite en cas de donation au dernier vivant ?

  • La personne âgée peut décider d’être accompagnée ou soutenue dans la prise de décisions concernant sa santé.
  • La personne âgée décide d’entrer dans un établissement spécialisé tel qu’un EHPAD et demande de l’aide dans ses efforts pour faire valoir ses droits.

La personne de confiance ne remplace pas la personne âgée qui est alors considérée comme indépendante et responsable. Toutefois, il doit être consulté en priorité par l’équipe médicale ou le médecin au cas où l’état de santé de la personne âgée ne lui permettrait pas de prendre des décisions. La personne de confiance ne soumet qu’un avis consultatif. Alors elle n’est pas responsable.

Lire également : Comment protéger les personnes vulnérables ?

Quand est-ce qu’une personne responsable est nommée ?

Selon la loi, une personne responsable doit être désignée au cas où la personne âgée deviendrait dépendante. Légalement, c’est la famille, et surtout les enfants, qui deviennent responsables de la personne. Ce dernier perd donc sa responsabilité.La famille responsable de la prise en charge de la personne dépendante est alors considérée comme un soignant informel et un soignant familial. Il retourne donc dans la famille pour choisir si la personne âgée doit être placée dans une maison de retraite à Nantes ou ailleurs.

Le rôle du soignant familial

L’aidant familial peut choisir de placer son parent ou un parent à charge dans une maison de retraite à Bordeaux ou à proximité de leur ville d’origine. Ils peuvent également opter pour une aide à domicile. Dans tous les cas, l’aidant familial a le devoir d’assurer :

  • Les rendez-vous médicaux de la personne dépendante.
  • Les

  • courses et le fait que la personne âgée puisse manger et prendre ses médicaments.
  • Blanchisserie et nettoyage.
  • Hygiène et hygiène pour la personne dépendante.
  • L’administration.

Lorsque les tâches quotidiennes ne peuvent plus être effectuées, que la personne ne peut plus sortir et ne peut ni manger ni se laver, il devient nécessaire de faire appel à l’aide de la vie.

Dans quels cas placer une personne à charge

Il arrive parfois que le placement soit nécessaire et inévitable. En effet, la perte d’autonomie des personnes dépendantes et âgées évolue rapidement. Si la famille n’est pas en mesure de prendre soin de la personne âgée, la personne âgée est placée. C’est le cas lorsque les chefs de famille ont des problèmes financiers et professionnels, des tensions avec la personne dépendante ou si les responsables ont un handicap physique. Si la personne à charge n’a plus de famille, elle sera également placée. Pour ce faire, il est possible de contacter un travailleur social. La personne âgée peut ensuite être placée dans une famille d’accueil ou dans un établissement spécialisé. En attendant le placement, de l’aide peut être mise en place.

Qui décide d’un placement dans une maison de retraite ?

La personne âgée peut décider d’être placée dans une maison de retraite si elle ne se sent pas en mesure de rester seule à la maison. Elle doit alors faire connaître ce choix à son entourage afin de pouvoir entamer la procédure administrative.Les proches peuvent également décider de se placer dans une maison de retraite à Nice, par exemple, s’ils considèrent que la personne âgée ne peut plus vivre seule, malgré la fourniture d’une assistance de vie. Cependant, il est nécessaire de dialoguer avec la personne, qu’elle soit dépendante ou non, afin d’éviter toute crainte ou réticence. Si la personne âgée ou les proches peuvent demander de l’aide, le médecin de famille peut également décider de la fourniture d’une aide à domicile ou d’un placement dans une maison de retraite médicale. la personne âgée pour connaître son degré de dépendance. Ce diagnostic peut notamment aider la famille à convaincre la personne âgée.Annoncer à une personne âgée qu’elle est dépendante et que sa responsabilité doit être confiée à un tiers peut s’avérer compliqué. C’est pourquoi il est essentiel de s’y préparer le plus rapidement possible, en désignant une personne de confiance.

Partager :