Comment préparer les funérailles d’un être cher ?

1285
Partager :

La planification d’un enterrement peut être accablante et stressante à un moment où les émotions sont déjà fortes. Nous avons élaboré ce guide de planification des obsèques, étape par étape, pour vous faciliter la tâche. Vous trouverez ci-dessous des conseils pour commencer.

A lire également : Services de transport adaptés pour seniors : Guide complet pour des déplacements facilités

1. Commencez à planifier

Lorsque vous planifiez des funérailles, il est utile de répondre d’abord à ces questions :

    A voir aussi : Comment trouver un Chsld ?

  • Le défunt a-t-il laissé des instructions dans le testament ?
  • A-t-il laissé un plan financier pour payer les funérailles ?
  • Si non, comment allez-vous payer les funérailles ?

Il arrive que les gens laissent des instructions dans leur testament ou dans leur plan funéraire, ou qu’ils en aient discuté avec un proche.

2. Choisir une entreprise de pompes funèbres

Lorsque vous organisez des funérailles, la première décision à prendre est de savoir si vous avez besoin ou non d’une entreprise de pompes funèbres. Comme il s’agit d’un moment incroyablement difficile, la plupart des gens décident de confier l’organisation des funérailles à une entreprise de pompes funèbres. Découvrez ce que propose Odella, la référence du secteur.

Il peut s’occuper du défunt, des procédures et de l’organisation de la veillée. En outre, il peut vous donner des conseils et un soutien général. Pour d’autres conseils, consultez ce site spécialisé. Si votre proche avait un plan funéraire ou un testament, il est possible qu’il ait déjà choisi une entreprise de pompes funèbres.

Vous n’êtes pas obligé de faire appel à un directeur de pompes funèbres pour organiser toutes les funérailles, mais une de ses responsabilités importantes est de veiller à ce que la personne décédée soit prise en charge et traitée avec respect et dignité.

3. Choisir une inhumation ou une crémation

Les types de funérailles les plus courants sont l’inhumation, la crémation et la crémation directe. Les prix peuvent varier considérablement d’une option à l’autre. L’inhumation est généralement l’enterrement le plus coûteux, tandis que la crémation directe est habituellement la plus abordable.

Choisir un cercueil

Il existe de nombreux types de cercueils différents. Pour être sûr de choisir la bonne taille de cercueil, vous devez connaître la taille et le poids du défunt.

4. Calculez le coût des funérailles

Ce n’est un secret pour personne : les funérailles peuvent coûter cher. Les frais funéraires de base doivent couvrir :

  • Les honoraires du pompes funèbres
  • Les honoraires du médecin
  • Les honoraires du clergé ou du célébrant
  • Le cercueil.

Vous pouvez décider quels sont les services que vous jugez essentiels et ceux qui sont inutiles.

Qui paie les funérailles ?

Si la personne décédée a souscrit un contrat d’obsèques, le coût de ses funérailles peut être couvert. Il se peut également qu’elle ait souscrit une assurance-vie qui peut contribuer aux frais d’obsèques. Ou encore, elle a peut-être conservé de l’argent dans sa succession pour le couvrir. Dans ce cas, l’exécuteur testamentaire se chargera de payer la facture des obsèques.

5. Organisez le service funéraire

  • Choisissez le type de service funéraire.
  • Fixez le lieu et la date.
  • Organisez le transport funéraire.
  • Créez un ordre de service.
  • Réfléchissez à l’opportunité d’opter pour des fleurs ou des dons.
  • Choisir la musique et les lectures funéraires.
  • Réserver un lieu pour la veillée.
  • Décidez de la restauration pour la veillée.
  • Informez les personnes qui devront être présentes.

6 Prévoyez les documents nécessaires pour les funérailles

La préparation des funérailles implique aussi la gestion de nombreux documents administratifs. Pour faciliter cette tâche, voici une liste des papiers à fournir :

• Le certificat de décès : c’est le document officiel qui atteste du décès et qui est délivré par un médecin. Il est indispensable pour toutes les formalités relatives aux obsèques.

• L’autorisation d’inhumation ou de crémation : ce document permet d’autoriser l’enterrement ou la crémation du corps.

• La carte d’identité du défunt : elle sera demandée lors de la mise en bière et lors des démarches auprès des autorités compétentes.

• Le livret de famille : il peut être utile pour prouver le lien familial entre le défunt et ses proches.

• Le contrat obsèques : si le défunt avait souscrit à une assurance obsèques, il faudra présenter ce contrat afin que tous les services choisis soient pris en compte et respectés.

Il faut rassembler ces documents dans un dossier unique, afin qu’ils soient facilement accessibles au moment voulu. N’oubliez pas qu’il peut y avoir d’autres formalités spécifiques selon votre situation personnelle (ex: dons d’organismes).

Notez que vous pouvez confier cette tâche à un professionnel tel qu’un conseiller funéraire ou un notaire qui vous aideront dans vos démarches et feront preuve d’une grande discrétion tout au long du processus.

7 Gérez les aspects émotionnels de la préparation des funérailles

La perte d’un être cher est une expérience douloureuse et stressante qui peut rendre difficile la préparation des funérailles. Il faut prendre le temps nécessaire pour faire face à vos émotions et trouver du soutien auprès de votre famille, vos amis ou un professionnel si vous en ressentez le besoin.

Voici quelques conseils pour gérer les aspects émotionnels liés à la préparation des funérailles :

• Acceptez vos sentiments : La douleur, la tristesse et l’anxiété sont des réactions normales au décès d’un proche. Donnez-vous le temps nécessaire pour pleurer et accepter ces sentiments sans jugement ni culpabilité.

• Exprimez ce que vous ressentez : Parlez avec votre entourage ou un professionnel comme un psychologue ou un conseiller spirituel sur ce que vous vivez, cela peut aider à soulager l’intensité de vos émotions.

• Prenez soin de vous : N’oubliez pas qu’il faut prendre soin de votre santé physique pendant cette période difficile en mangeant sainement, en dormant suffisamment et en faisant régulièrement des activités relaxantes telles que le yoga ou la méditation.

• Impliquez-vous dans les arrangements funéraires : Participer activement aux arrangements relatifs aux obsèques peut contribuer positivement à votre processus personnel de travail du deuil tout en aidant aussi les autres membres affectés par cette situation délicate.

N’ayez pas peur non plus d’appeler à l’aide. Si la douleur persiste longtemps après les obsèques, il pourrait être utile de consulter un spécialiste pour parler de votre chagrin.

Il faut se rappeler qu’il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire le travail du deuil. Chacun doit trouver sa propre manière et rythme pour passer cette étape difficile tout en honorant la mémoire du défunt selon les souhaits exprimés ou supposés par celui-ci.

Partager :